Séjour Solidaire et Culturel au Sud du Cameroun

Séjour Solidaire et Culturel au Sud

Le Cameroun, pays d’Afrique central est une mosaïque de paysages et de cultures. C’est l’Afrique vraie au goût fort : passionnée, religieuse, animiste, traditionnelle, moderniste. Variée dans sa terre : plaines, plateaux, montagnes, forêts denses et savane arborée sont ici présents. Toute l’Afrique en un seul pays.

Le Cameroun s’étend de l’Equateur jusqu’au lac Tchad, sous le tropique du Cancer, sur 475 442 Km². En parcourant le pays du nord au sud, on rencontre de multiples reliefs. Aiguilles pointées vers le ciel des Kapsiki où retentissent les chants des Kapsiki, et dont chaque veillée est prétexte à de grandes danses…
Ce circuit solidaire, équitable et culturel de 15 Jours vous donne l’opportunité de fonder de véritables liens de solidarité, d’intégration, de soutiens , de développements et d’échanges culturels avec les populations du Sud Cameroun qui ont su s’adapter au monde moderne tout en conservant jusqu’à nos jours, leurs coutumes, leurs croyances ainsi que leur ancienne royauté.

Description du séjour

Jour 1 : Paris – Douala

Arrivée à l’aéroport international de Douala, Accueil et transfert à la procure de mission ou chez l’habitant (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil).

Dîner et nuitée.

Jour 2 : Douala – Pendja – Chutes D’ékom – Mont manengouba (environ 190 km de route et piste).

Après le petit déjeuner, départ pour le Mont Manengouba via la plantation de fleurs de la famille Caplain à Pendja (Familles d’expatriés qui ont développé une plantation de fleurs regorgeant de plusieurs espèces d’orchidées rares et vendues sur le marché international).

Continuation vers les  chutes d’Ekom – Nkam, c’est une cascade d’environ 80 m. de haut qui a servit de décor au Film Tarzan de Greystoke.

Après cette découverte, continuation pour le Mont Manengouba, ascension du Mont Manengouba.

Traversée des villages bororo sédentarisés avec la découverte au dernier moment, du spectacle grandiose d’une immense caldeira qui recèle notamment deux lacs de cratères, l’un dit mâle, inaccessible et mystique et l’autre femelle où nous pouvons aller nous baigner.

Animations et danses avec les populations Bororos en pleine nature au pied des cratères.

Nuit chez les bororos. (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil).

Dîner et nuitée.

Jour 3 : Mont Manengouba – Dschang (environ 90 km de route et piste)

Après le petit déjeuner, départ pour Dschang par la piste Melon la plaine de Mbo, située à 750 m d’altitude et qui parcoure une longue plaine avant d’aborder une Falaise Forestière de 700 m.

VILLE DSCHANG :

Ex capitale historique de l’actuelle province de l’ouest, la ville de Dschang regorge d’une grande diversité culturelle.

Visite de son centre artisanal, puis du centre des jeunes aveugles de Dschang où nous découvrirons leurs talents dans l’artisanat.

Visite de son centre climatique (joyaux architectural construit en 1942 pour héberger les officiers Français qui ne pouvaient prendre de congé en Europe en raison de la guerre).

Nuit chez l’habitant à la chefferie Foto.

Jour 4 : Dschang – Bamenda – Bafut (130 km).

Après le petit déjeuner, départ pour Bamenda via la ville de Mbouda, découverte de cette ville puis continuation sur Bamenda qui est une ville étendue que l’on découvre au bas d’une falaise abrupte, après avoir parcouru un relief accidenté depuis Mbouda.

Découverte du rocher sacré, situé à l’entrée de cette ville puis continuation à la chefferie Bafut, un Village vieux de 700 ans qui a une des plus belles chefferies de la région (construite en 1901 avec l’aide de la colonie Allemande).

La visite s’impose et nous découvrirons les traditions de ce Village avec échanges avec les villageois.

Nuit à la chefferie Bafut. Danses inspirées des cultures locales.

Jour 5 : Bafut – Ndawara Ranch – Babungo (120 km)

Après le petit déjeuner, départ pour Babungo via Sabga où nous nous arrêterons aux collines de Sabga pour une petite balade à pied.

Continuation sur Babessing, la traversée jusqu’à Ndop est faite de grandes plaines, la vue est surprenante et très dégagée, après avoir traversé une zone de rizière ainsi que de nombreux petits villages d’éleveurs (ethnies Bororos), nous trouverons à Babessing, des artisans ( tissage de raphia, poteries et bien d’autres ).

Un petit détour au Diawara Range où nous aurons l’occasion de visiter ce grand Ranch qui emploie plusieurs personnes de différentes nationalités. Découverte de la fabrication du thé.

Continuation sur le village Babungo avec la visite de sa très belle chefferie dont le Fon possède une très belle collection d’objets d’art. (Chefferie surnommée, chefferie aux 300 Masques).

Nuit à la chefferie de Babungo. Danses traditionnelles.

Jour 6 : Babungo – Foumban (85 km)

Petit déjeuner, départ pour Foumban, perché en haut d’une colline, qui est connu pour son palais d’architecture baroque.

Nous visiterons le palais du sultan des Bamouns construit par le 16e roi Bamoun (Njoya), ce dernier inventa, en 1897, une écriture, le shu-mum, qui permit à son peuple de communiquer, phénomène unique en Afrique Noire, le shu-mum est aujourd’hui enseigné dans les écoles de Foumban et plusieurs linguistes du monde entier viennent l’étudier.

Dîner et nuit chez l’habitant (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil) suivi de diner et nuitée.

Jour 7 : Foumban

Après le petit déjeuner, rencontre avec les populations, puis avec une des associations de la célèbre fête du Ngouon, fête biennale, nous ferons une excursion dans un petit village environnant où nous allons apprendre comment cuisiner le couscous au djatché, met très prisé chez les Bamouns.

Retour et nuit chez habitant (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil) suivi de diner et nuitée.

Jour 8 : Foumban – Bandjoun – Bangangté ( environ 190 km de route et piste).

Après le petit déjeuner, départ à Bandjoun.

Arrivée et visite à la chefferie de bandjoun qui est connue pour son architecture typique et ses superbes linteaux. Sous la direction d’un des fils du chef (guide local), nous découvrirons toute l’histoire de la chefferie au travers d’un petit musée.

Continuation à Bangangté. La belle route asphaltée de Banjoun à Bangangté traverse la province la plus riche du pays : c’est un véritable grenier tropical : céréales ( manioc, maïs, sorgho,,, ) et autres cultures endémiques qui s’offrent à nos yeux sous la forme d’une belle palette de couleurs.

Nnous nous rendrons au domaine de la Reine Blanche auteure de plusieurs livres à l’exemple de “Ma Passion Africaine” et nous passerons la nuit chez l’ habitant (dans le domaine de la Reine Blanche où elle vie typiquement à l’africaine).

Jour 9 : Bangangté – Yaoundé ( environ 245 km route et piste )

Après le petit déjeuner, départ pour Yaoundé.

YAOUNDE :

Encore appelée ”ville aux sept collines”, Yaoundé a été fondé en 1889 comme poste militaire allemand sur une colline du pays Ewondo ,elle deviendra capitale politique du Cameroun en 1922, ce lieu hétéroclite est chargé de curiosités.

Sur la route, nous traverserons un paysage qui suit la variété agricole des altitudes et qui nous mènera des Montagnes de L’ouest aux Plateaux du Centre ( région du cacao ), les cultures et la végétation changent au fur et à mesure de notre progression.

Arrivée à Yaoundé et découverte de cette ville par la visite du musée national ou du musée des bénédictins, situé au sommet du mont Fébé, de là, le point de vue panoramique sur la ville est remarquable.

Nuit chez habitant (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil).

Dîner et nuitée.

Jour 10 : Yaoundé – Parc de la Mefou – Ebogo – Yaoundé (65 km)

Le Matin après le petit déjeuner. Départ de Yaoundé – direction Ebogo. Possiblité d’une excursion au parc de la Méfou situé à 38 km de Yaoundé. Il a été crée en 1999 comme parc de transition entre le zoo et une aire protégée naturelle, il permet de conserver les primates et autres animaux sauvages orphelins capturés par les braconniers, puis de les transférer dans leurs milieux naturels après plusieurs années.

Visite des villages des artisans sur la route Parc de la Méfou-Mbalamayo suivi de rencontres et échanges avec les villageois..

Visite du centre artisanal et l’IFA (Institut de formation Artisanal) mission de la coopération Italienne qui appuie les populations locales pour la fabrication des objets d’art suivi d’échanges avec les artisans du centre.

Visite de l’ancienne gare voyageuse, ancienne station Allemande et Française lors de la colonisation.

Continuation pour Ebogo qui est l’un des sites de chasse aux papillons au Cameroun. Plus de 50 espèces endémiques ont été recensées. Observation d’une petite faune constituée de singes, d’écureuils, au cœur de la forêt. Balade en pirogue sur le Nyong, découverte de l’embouchure Nyong et So’o et de l’arbre centenaire.

Retour sur Yaoundé, nuit à Yaoundé chez l’habitant (Structure d’accueil solidaire géré par les populations locales d’accueil).

Dîner et nuitée.

Jour 11 : Yaoundé – Edéa – Ekité (135 km).

Après le petit déjeuner, départ vers Edea, via Ekitè, petit village dans la banlieue de la ville d’Edea en bordure du fleuve Sanaga, le plus important fleuve du Cameroun. Installation et Echanges avec les populations, puis visite de la chefferie d’Ekitè 2 qui abrite le centre d’accueil samaritain (Orphelinat accueillant une trentaine d’enfants orphelins).

Découverte du village avec la visite de la carrière de sable artisanale et les plantations villageoises, des rivières du village. Echanges avec les villageois.

Retour au centre d’accueil suivi de dîner et nuit au centre d’accueil.

Jour 12 : Ekité – Pongo – Ekité (45 km).

Après le petit déjeuner départ vers l’Ile de Pongo par Mariemberg , qui abrite la réserve des chimpanzés et grands singes .

Arrivée sur l’Ile en pirogue à moteur, visite de l’Ile des chimpanzés, émotions garanties…

En fin d’après midi retour au centre d’accueil à Ekitè suivi de dîner et nuit au centre d’accueil.

Jour 13 : Ekité – Kribi (190 km).

Après le petit déjeuner, nous nous dirigerons vers Kribi. Le paysage se transforme pour laisser place à une végétation luxuriante de palmiers et de cocotiers, bordant les belles plages de l’océan. Au cœur de cette grande forêt, nous découvrirons d’agréables petits villages de pécheurs. Les filets, les pirogues, la vie des villageois composent ce décor insolite.

Nous arriverons finalement à Kribi, endroit rêvé pour se reposer à l’ombre des palmiers sur les vastes étendues de sable blanc. Baignade en mer.

Dîner et nuit à la procure des missions.

Jour 14 : Kribi

Après le petit déjeuner, départ pour le village des Pygmées Baka (premiers habitants du Cameroun), le village est situé à 7 km de route et 45 mn de pirogue au Sud de Kribi. Rencontres et échanges avec les Pygmées.

Retour et continuation au chute de la Lobé qui est un endroit unique au monde où chaque touriste aime se détendre et déguster les crevettes fraîchement pêchées. Les chutes de la Lobé sont un endroit merveilleux et unique au monde.

Notre après midi sera consacré à la baignade.

Dîner et nuit à la procure des missions.

Jour 15 : Kribi – Douala (225 km)

Petit déjeuner, détente en bordure de mer. Départ au débarcadère pour le déjeuner puis continuation sur Douala où nous ferons nos derniers achats avant de reprendre le vol.

FIN DU CIRCUIT.

NB : De nombreuses activités avec les villageois peuvent donc être organisées et intercalées avec les jours d’excursions. En fonction des saisons, le voyageur solidaire pourra :

EN SAISON SÊCHE :

* Aider à la création des terrasses, des biefs, des puits, des radiers en pierres callées, des greniers traditionnels.

* Participer à la récolte et au battage, puiser l’eau et arroser les champs de légumes avec le chadouf…

EN SAISON DE PLUIE :

* Planter les arbres, travailler dans les champs avec les animaux de traie ou à la main, cueillir les feuilles en sauce…

EN TOUTES SAISONS :

* Pour les femmes : Apprendre la poterie, apprendre à porter des charges sur la tête, cuisiner à l’africaine.

* Pour les hommes : Apprendre à tailler la pierre, former les groupes en fonction des compétences des touristes.

TARIFS – INCLUSIONS

TARIFS: Pension complète en hébergement simple chez habitant et structures d’accueil solidaire gérées par les communautés hôtes. A défaut de cela à certaines étapes, hébergement double à l’hôtel 2 et 3 étoiles norme locale, Campements & Auberges.

1 personne : 2800 Euros / Personne.

Groupe de 2 personnes : 1700 Euros / Personne.

Groupe de 3 personnes : 1340 Euros / Personne.

Groupe de 4 personnes : 1150 Euros / Personne.

Groupe de 5 personnes : 1050 Euros / Personne.

Groupe de 6 personnes : 980 Euros / Personne.

Groupe de 7 Personnes : 950 Euros / Personne

Groupe de 8 personnes : 900 Euros / Personne.

Groupe de 9 personnes : 850 Euros / Personne.

Groupe de 10 personnes : 825 Euros / Personne.

Groupe de 11 personnes : 800 Euros / Personne.

Groupe de 12 personnes : 800 Euros / Personne.

INCLUSIONS :

TRANSPORT

Pour groupe individuel (1 à 3 participants) : Véhicule 4 x 4 privatif + carburant avec chauffeur expérimenté.

Pour minis groupes (4 à 12 participants) : Bus 4×4 privatif + carburant avec chauffeur expérimenté.

HÉBERGEMENT

Hébergement simple chez habitant et structures d’accueil solidaire gérées par les communautés hôtes. A défaut de cela à certaines étapes, hébergement double à l’hôtel 2 et 3 étoiles norme locale, campements et auberges.

RESTAURATION

Il s’agit petit déjeuner continental, déjeuner et dîner composés des mets typiquement locaux, africains en général ou étrangers au choix, plus boissons locales non alcoolisées pour rafraîchissement. Il est préconisé de prendre vos repas dans les structures d’accueil solidaires gérées par les communautés hôtes. A défaut de cela à certaines étapes, les maquis et restaurants sur place sont prévus. En plus de cela, chaque personne a droit à une bouteille d’1 litre et demi d’eau minérale et naturelle par jour.

Ce séjour vous intéresse? Contactez-nous! Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.