Que voir à Ganda ? 10 lieux essentiels

Publié le : 02 février 202210 mins de lecture

En plus des plages, des beaux hôtels et une bonne gamme de divertissement, Ganda a pour le visiteur de nombreux autres bons plans entre culturel et touristique.

Ganda ne compte pas plus de 75 000 habitants, un chiffre qui peut varier en fonction de la saison, car la région est visitée par de nombreux touristes tout au long de l’année. Comme vous le savez peut-être, la ville est située au bord de la Méditerranée et s’étend sur quelque 60,8 kilomètres carrés. En se promenant un peu dans l’histoire, nous pouvons vous dire que la première mention documentée de Gandia est tracée à l’année 1249. Il est admis que l’origine de l’actuelle Gandia remonte à la période musulmane.

Que voir à Ganda

1. Palais ducal de la famille Borgia

En 1485, Rodrigo de Borja achète pour son fils Pedro Luis de Borja le duché de Ganda. Ce palais appartenait à cette famille. Et, oui, c’est que les Borgia, la célèbre famille italienne a quitté Valence pour les terres florentines. Le voyageur et les habitants peuvent visiter ce palais qui, comment ne pas le faire, est l’un des monuments les plus importants de Ganda. Bien que l’enceinte ait subi plusieurs rénovations, sa structure originale n’a pas été usée. Au contraire, ces aménagements donnent au visiteur l’occasion de profiter du palais dans un très bon état.

Le palais est classé architecturalement comme « gothique civil valencien ». De toute la couronne d’Aragon, ce palais est considéré comme un des plus importants. Le visiteur peut admirer non seulement l’architecture, mais aussi la chambre de Francisco de Borja, dont on dit qu’elle a été conservée telle qu’elle était à l’époque. En outre, des espaces tels que la salle des aigles ou la galerie dorée sont dignes de contemplation, pour son architecture mais aussi pour ses plafonds peints à l’huile. À l’intérieur, ne manquez pas la chapelle néo-gothique et la salle des couronnes.

2. Collégiale de Santa Mara de Ganda

Gandia est la Collégiale de Santa Maria. Il s’agit d’un temple catholique situé dans le centre historique de la ville. La construction est également réalisée dans un style gothique valencien. Le site où se trouvent les murs actuels de la Collégiale a été pendant de nombreux siècles consacré au culte catholique. Depuis le XIIIe siècle, l’église paroissiale de Gandía, qui portait également le titre de Santa Maria de la Asunción, se localise sur ce site. Au fil des siècles, la Collégiale a été construite, abandonnée, remodelée, brûlée et agrandie.

La Collégiale continue à offrir la liturgie catholique aux paroissiens. L’intérieur de l’église est magnifique, avec ses marbres et ses lustres, ainsi que les drapeaux qu’elle arbore, sans oublier les vitraux et les peintures. Le 2 août 1936, peu après le début de la guerre civile, la Collégiale est fortement compromise. Cette enceinte a été incendiée, et nombre de ses images et retables ont été presque entièrement perdus. Cette église abrite un grand trésor : des sculptures de Lobet, de précieuses archives musicales, des bijoux d’orfèvrerie, etc. Peu importe si vous n’êtes pas un paroissien, vous ne devriez pas manquer la Collégiale lors de votre visite à Gandia.

3. Monastère de Sant Jeroni de Cotalba

Le monastère royal de San Jeránimo de Cotalba est un ancien bâtiment construit entre les XIVe et XVIIIe siècles. Bien que le bâtiment du couvent se trouve dans la municipalité d’Alfahuir, il est seulement à 8 kilomètres de Gandia. Pour les paroissiens, le temple continue d’officier la liturgie catholique. Pour les moins paroissiens, il est bon de contempler l’architecture de l’ancien bâtiment. Le style est le gothique valencien, avec un peu de mudéjar et même de néoclassique.

Concrètement, il ne faut pas manquer de détailler l’escalier dans un style gothique valencien. Le sol de la basilique ne comporte pas de croix et sur ses murs se trouve le sarcophage médiéval des fils d’Alfonso d’Aragon en pierre sculptée. Il existe de nombreuses caractéristiques remarquables. Celle-ci possède une hauteur supérieure et une hauteur inférieure, toutes deux du XIVe siècle et conservées en bon état.

4. Musée archéologique de Ganda

Le bâtiment qui est le musée archéologique de Gandia était au Moyen Âge l’hôpital de la famille Borja. Le bâtiment est situé à l’intérieur de l’enceinte fortifiée de la ville, qui date également du Moyen Âge. L’enceinte abrite plusieurs expositions sur le patrimoine archéologique de la région de Safor. En outre, elle expose des matériaux spéciaux provenant de la grotte de Parpalla, celle des sites historiques les plus importants d’Europe, au moins depuis le Palolithique superieur.

Le musée est également connu sous l’acronyme Maga. Il a de bons antécédents et offre à ses visiteurs un contenu de qualité. Ce site culturel a été ouvert en 1972, et entre 1987 et 2003, il a été fermé. Pendant cette période, plusieurs travaux de documentation, de recherche et de restauration des fonds ont été réalisés, ce qui les a préparés à donner leurs bonnes expositions connues.

5. Plage de Ganda

C’est la plage de la municipalité de Gandia, bien qu’elle soit assez grande pour faire partie des municipalités de Jeresa et Jaraco. La plage s’étend sur trois kilomètres de sable fin, et sa largeur est d’environ cent mètres. Le climat de la plage, et en général de Ganda, est subtropical méditerranéen. Cela signifie que les températures sont douces en hiver et que les étés sont très chauds.

Sur la plage, vous pouvez faire les choses habituelles : prendre un bain, profiter du sable ou marcher le long du rivage. Cependant, les conditions que la plage a développées pour le tourisme vous permettent de pratiquer divers sports, tant sur le sable que dans l’eau. Sur la plage de Ganda, vous pouvez également vous rendre dans un restaurant, un bar, une cafétéria ou un glacier. Sur cette plage se trouvent plusieurs hôtels où vous pouvez choisir de séjourner. La vue est magnifique et vous avez tous les endroits à visiter très proches.

6. Parc de Marche Ausias

Vous vous demandez encore ce qu’il faut voir à Ganda ? Nous devons recommander le parc de marche Ausias. Parce que voyager ne consiste pas toujours à découvrir des endroits totalement nouveaux. Parfois, voyager, c’est trouver un moment de repos, de tranquillité et de détente. Le parc est très important pour les habitants de Ganda.

Vous disposez de plusieurs espaces verts, qui peuvent être utilisés pour se promener ou s’allonger. Dans le parc, vous pourrez contempler le jardin et plusieurs espaces pour des activités sportives et culturelles. Il n’y a aucun problème pour s’y rendre, vous pouvez prendre les transports publics, et si vous y allez en voiture, vous pouvez trouver un parking. Vous pouvez même vous y rendre en vélo, et c’est une belle promenade depuis la plage. Si vous partez avec des enfants, il y aura de nombreuses aires de jeux.

7. Alqueria del Duc

L’Alquera del Duc, une forteresse également appelée Alquera de Don Alonso. Le plan du bâtiment est carré, de même que sa cour centrale. Le premier étage était utilisé pour les écuries, le service, le cellier et le grenier. À l’étage supérieur vivaient les ducs.

En plus d’un hall et de chambres, cette forteresse-ranch disposait d’une chapelle au service de ces nobles. Le bâtiment date du 16ème siècle. Il est entouré de magnifiques orangers. Selon les experts, l’une de ses tours est d’origine musulmane. N’oubliez pas qu’à côté de la ferme se trouve une nécropole de l’époque wisigothe. Le visiteur peut bénéficier d’une visite guidée, notamment en juillet et en août.

8. Eglise de San Nicolas de Bari

L’église de San Nicolas de Bari a été construite en 1962, bien qu’elle ait été planifiée depuis 59. Le temple est situé dans le Grao de Ganda, l’un des quartiers maritimes de la ville qui compte environ 7 000 habitants. L’église a été construite pour donner un temple catholique à Grao, le précédent ayant été détruit pendant la guerre civile.

La construction est sur une projection sur la mer de forme triangulaire. De plus, deux de ses façades sont situées face à l’eau. La vue de cet endroit est intéressante en raison de sa position privilégiée. Le temple s’est traduit par une nef longitudinale orientée vers le soleil levant.

9. Grotte de Parpalla

La grotte de Parpalla est un site pré historique important situé dans cette commune. Plus précisément, les grottes se trouvent dans le Paraje Natural Municipal de Parpalla-Borrell. Le site, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, s’étend sur environ 560 hectares.

Cette zone se trouve dans la Sierra de Mondaver qui fut l’une des premières habitats par les Homo sapiens arrive dans cette région méditerranéenne. Cette grotte a été ouverte en 2014 pour diffuser ce patrimoine historique au public. Parmi les matériaux trouvés dans la grotte figurent des plaques de pierre gravées et peintes.

10. Platja dels Marenys de Rafalcaid

Une autre plage pour terminer cette liste de choses à voir à Gandia. La plage de Marenys de Rafalcaid a un sable fin et doré. Les vagues sont modérées, ce qui en fait un lieu idéal pour une baignade par beau temps. À proximité, vous trouverez des hôtels, des restaurants et quelques bars. Vous pouvez vous y rendre en bus depuis le centre ville ou en voiture. La plage est très bien aménagée : douches, aire de jeux, terrains de sport et bateau de sauvetage.

Plan du site