Pérou : les 10 endroits incontournables à voir

Publié le : 02 février 202211 mins de lecture

Le pays d’Amérique latine, avec ses plateaux, ses vallées, sa côte désertique, la grande chaîne des Andes, l’imposant Amazone et plusieurs précieuses ruines de l’empire inca, est une destination que les amateurs de nature, de culture et de bonne chère apprécieront, sans aucun doute. Le Pérou se classe au 20ème rang sur la liste des pays ayant la plus grande superficie au monde. Nous savons qu’il est difficile de choisir ce qu’il faut voir dans ce beau pays d’Amérique du Sud. C’est pourquoi aujourd’hui, dans Le Voyageur Heureux, nous vous présentons la meilleure sélection de ce qu’il faut voir au Pérou.

Le Pérou est l’un des pays les plus riches en biodiversité de la planète. Bien que l’espagnol soit parlé au Pérou, les autres langues co-officielles sont celles de ses peuples originels et toujours vivants : par exemple, le quechua et l’aymara sont parmi les plus connus, parmi d’autres multiples langues indigènes. La capitale du pays est Lima. Situé sur la côte centrale du Pérou et comptant plus de 8,5 millions d’habitants, le pays est bordé par l’Équateur, la Colombie, le Brésil, la Bolivie et le Chili, ainsi que par l’océan Pacifique. Sa monnaie officielle est le Sol.

Pérou : 10 endroits à ne pas manquer

1. Machu Picchu

L’une des destinations les plus visitées au monde, ne peut pas manquer dans notre sélection de ce qu’il faut voir au Pérou. Le sanctuaire historique de Machu Picchu était un important centre politique, religieux et administratif de l’empire inca. Cette ville est pleine de temples, de terrasses et de canaux d’eau. La construction, réalisée avec des blocs de pierre contigus joints sans un seul amalgame, est située au sommet d’une montagne. Ce sanctuaire, patrimoine culturel de l’humanité, est situé à 110 kilomètres de la ville de Cusco.

La vieille montagne, dont le nom traduit en espagnol le terme quechua Machu Picchu, est située sur le territoire de la Vallée Sacrée des Incas où se trouvent de nombreux monuments archéologiques des peuples indigènes. La ville est divisée en deux secteurs principaux : le secteur urbain, avec des bâtiments tels que le Temple du Soleil ou le Condor, et le secteur agricole avec un vaste réseau de terrasses et de plateformes artificielles. Vous pouvez vous rendre au Machu Picchu, en étant à Cusco, par le célèbre train local ou en bus.

2. La forteresse de Saqsaywaman

Dans la majestueuse cordillère des Andes, à six kilomètres de Cusco, l’ancienne capitale de l’empire inca, se trouve Saqsaywaman. Comme beaucoup de noms de constructions et de territoires des Abya Yala et des Tawantinsuyu, le nom de cette forteresse cérémoniale est également très beau : en espagnol, il se traduirait par « faucon satisfait » ou « lieu où le faucon est satisfait ».

La forteresse cérémoniale est constituée de murs mégalithiques, une construction typique de l’architecture inca. Les roches avec lesquelles les Incas ont construit Saqsaywaman ne sont pas de simples roches, mais, en plus d’être monumentales, elles présentent différentes figures, polies par les bâtisseurs. Le Saqsaywaman n’est pas un simple mur, mais c’est un complexe avec des tunnels, des souterrains, des chicanes et des amphithéâtres.

Depuis le Saqsaywaman, vous pouvez voir la ville de Cuzco et une belle vue panoramique sur les Andes.

3. La ville de Moray

Lorsque vous arrivez à Moray, qui se trouve à 38 kilomètres de Cuzco, vous voyez des ruines qui, grâce à leurs terrasses circulaires, ressemblent à celles d’un amphithéâtre. Cependant, il s’agit de terrasses agricoles, peut-être un centre de recherche agricole de l’empire inca. La disposition des terrasses produit des microclimats qui ont aidé les Incas à étudier jusqu’à 20 types de microclimats différents et à calculer la production agricole du Tahuantinsuyo (Empire Inca).

L’appellation Moray est liée à la récolte du maïs ou au mois de mai, tous deux appelés en quechua « Aymoray ». Au mois d’octobre, les habitants des communautés voisines organisent le Moray Raymi ou la fête du soleil. Sur les plateformes circulaires du Moray, ils exécutent leurs propres danses en rapport avec la terre et l’agriculture. Vous pouvez vous rendre à Moray par la route qui part de la ville de Maras.

4. Le temple de Qorikancha

Que voir au Pérou ? Le Coricancha était un temple inca politique et religieux dans la ville de Cusco.  « Qori » signifie or et  « Kancha » signifie enceinte ou temple. Dans l’ancien temple d’or, Inti, le dieu du soleil inca, était vénéré. Avant l’arrivée des colonisateurs, la façade était un mur majestueux construit avec des pierres fines, laminées en or pur, et avec des sculptures d’animaux et de plantes de taille réelle, également en or.

L’or a été pillé par les Espagnols en 1533. Cependant, la construction en pierre a survécu au pillage, à la colonie et à plusieurs tremblements de terre. Sur les fondations de Coricancha, les dominicains ont construit le temple de Santo Domingo, qui a subi beaucoup de dommages avec les tremblements de terre. Au milieu du XXe siècle, la reconstruction du temple catholique a commencé donnant, après de nombreux siècles de colonie, la préférence à l’exposition des murs et des enceintes incas. À l’intérieur du Coricancha, nous nous souvenons de voir le temple de la lune et des Pléiades.

5. Canyon de Colca

Le canyon de Colca est l’un des plus profonds du monde, avec environ 4160 mètres de profondeur. A proximité des volcans Ampato et Sabancaya, le canyon et la vallée de Colca présentent une impressionnante végétation de type andin. Il est situé dans la région nord-est d’Arequipa, à environ 3 600 mètres au-dessus du niveau de la mer. Vous pouvez voir cette impressionnante merveille naturelle, depuis le Mirador de la Cruz del Condor. Il est, également, fréquent de voir cet oiseau majestueux voler dans le canyon. En plus de vous émerveiller devant ce paysage, vous pouvez faire du trekking, du canoë, de l’escalade, ou voir des alpagas, des vigognes, des aigles, des hiboux et même des pumas.

6. Le site archéologique de Kuélap

Dans les Andes du nord-est du Pérou, dans la province de Luya se trouve le site archéologique de Kuélap. Il a été construit par la culture Chachapoyas. Cet ensemble architectural en pierre a été construit aux alentours du 11e siècle. Que voir au Pérou ? Nous ne pouvons pas manquer d’inclure le Kuélap, avec ses murs monumentaux et ses constructions intérieures complexes qui montrent que le centre n’était pas seulement religieux et politique mais avait, aussi, des espaces de résidence permanents. Nous vous recommandons de regarder de plus près la construction car vous pouvez y trouver plusieurs figures représentatives de la culture, de sa religion et de son organisation politique. Il y a plusieurs façons de s’y rendre, vous pouvez prendre un vol de Lima à Chiclayo et ensuite, un bus pour Chachapoyas, ou prendre le bus directement pour cette destination, depuis Lima (le voyage dure 22 heures).

7. Place principale de Lima

Comme nous vous l’avons dit, bien que vous le sachiez probablement, Lima est la capitale du Pérou, et sa ville la plus peuplée. La Plaza de Armas de Lima est le principal espace public de la ville. Que voir au Pérou ? La Plaza est un lieu très important pour l’histoire de la colonisation blanche, et de la constitution métisse et républicaine de ce pays d’Amérique du Sud.

On peut y voir le palais du gouvernement, le palais de l’archevêque, le palais municipal, la cathédrale de Lima, la Casa del Oidor (juges des anciennes audiences royales) et le bâtiment de la revue Caretas. Après avoir vu l’architecture et la dynamique que les habitants de Lima ont sur leur place, vous pourrez déguster une délicieuse assiette de nourriture péruvienne typique (reconnue dans le monde entier), et prendre un pisco ou un café. N’oubliez pas non plus que si vous séjournez à Lima, vous trouverez plusieurs auberges et hôtels près de la Plaza de Armar.

8. Puca Pucara

Vous serez certainement fasciné par ce huitième endroit de notre liste de choses à voir au Pérou. Les vues sont magnifiques : en arrivant, on voit le ciel avec ses tons bleus et blancs, et la lumière qui baigne les montagnes andines, vertes et ocres ; au milieu de tout cela, on voit Pucara. C’est une construction militaire inca. La forteresse possède de grandes murailles, des escaliers, des places intérieures et des terrasses. Â « Puca Pucara » se traduit par la « forteresse rouge » en raison des tons rougeâtres que la forteresse acquiert lorsque le soleil se couche dessus.

Pucara est très proche de Cusco, une ville où vous pouvez trouver des guides pour vous emmener dans ce lieu imposant.

9. Le centre de Kenko

A deux kilomètres de Cusco, se trouve le centre archéologique de Kenko. Cette enceinte a plus de 3500 mètres carrés et il semble qu’elle ait été consacrée à différents rituels. Que voir au Pérou ? Nous ne pouvons manquer d’inclure le complexe Kenko où vous devez visiter l’amphithéâtre semi-circulaire et les galeries souterraines. Kenko se traduit par « labyrinthe » parce que les galeries souterraines prennent cette forme et parce que les canaux creusés dans les rochers prennent la forme d’un zigzag. La vérité est que la fonction de l’enceinte est inconnue, il pourrait bien s’agir d’un tombeau, d’une cour ou d’un autel ; on a néanmoins l’intuition qu’il s’agissait de l’un des temples les plus importants de l’empire inca.

10. Monastère de Santa Catalina

Situé à Arequipa, le monastère de Santa Catalina est un site classé au patrimoine mondial. Notre dixième sélection de ce qu’il faut voir au Pérou est située dans le centre historique de la ville. Le monastère a été fondé le 10 septembre 1579. La construction s’étend sur un territoire d’environ 20 000 mètres carrés. Bien que la citadelle soit située au centre de la ville péruvienne, elle est complètement isolée d’Arequipa : de hauts murs isolaient la vie des nonnes du monastère.

En plus d’être une attraction pour son architecture, le bâtiment abrite plusieurs pièces d’art : son autel baroque en bois sculpté et doré, sa chapelle et ses peintures de l’école cusquénienne (apparue dans la ville vice-royale et peut-être la plus importante de l’Amérique coloniale espagnole). Du monastère, nous vous recommandons le Patio del Silencio où les moniales priaient le chapelet et lisaient la Bible en silence. Vous pouvez, également, visiter le cloître de l’oranger et la buanderie. Après avoir vu le monastère, vous pourrez vous promener dans le magnifique centre historique de la ville d’Arequipa.

Pour plus d'informations : Quelles sont les 7 attractions touristiques à ne pas manquer au Pérou ?

Plan du site